Ultra light slow jigging avec le shot slow wide hayabusa

* Bonitou pris au Shot Slow Wide Hayabusa 20 g dans 20 m de fonds par Nicolas

Ayant le profil d’un slow jig mais décliné dans une gamme de poids de 20 à 60 g, le Shot Slow Wide Hayabusa est idéal pour les pêches les plus fines à la verticale. Bien pratiquée, cette forme d’ultra light slow jigging est d’une impressionnante efficacité sur les prédateurs marins.

Shot Slow Wide : un mini slow jig !

* Photo 2 : Shot Slow Wide Hayabusa coloris Blue Mackerel

* Shot Slow Wide Hayabusa coloris Blue Sardine

Le Shot Slow Wide Hayabusa offre toutes les caractéristiques d’un slow jig mais en plus petits grammages (20 à 60 g). Tout comme les plus gros modèles, ses cotés sont asymétriques avec une face bombée alors que l’autre est plate. Associé à un équilibrage central, il coule donc à l’horizontale à la recherche de son centre de gravité en effectuant des fortes embardées latérales totalement imprévisibles. Dans le même temps, ses deux cotés présentant des profils différents font qu’il vacille sur son axe en présentant alternativement chacune de ses faces. Associée à ce fort rolling, cette nage en feuille morte est hyper attractive sur tous les prédateurs car elle reproduit fidèlement l’évolution erratique d’un poisson fourrage en train de mourir.

* Les coloris du Shot Slow Wide Hayabusa sont aussi beaux que lumineux !

Lorsqu’il manié, le profil et l’équilibrage du Shot Slow Wide Hayabusa le font déraper sur le coté dans une position horizontale – ce qui amplifie d’autant l’embardée. À chaque tirée, le jerk de forte amplitude fait que le leurre couvre une plus grande surface latérale dans ce qu’on nomme un « cône de prospection » optimisé. Tout comme le fait un slow jig de plus grande taille, le Shot Slow Wide exploite donc très efficacement un plus large espace horizontal en traversant les couches d’eau. Un avantage majeur en action de pêche ! Le maniement est également plus lent avec un rythme plus détaché qu’avec un casting jig classique. Avec des poids de 20, 30, 40 et 60 g, vous pouvez ainsi pêcher bien plus longtemps sans fatigue – et donc faire beaucoup plus de prises. Un des nombreux avantages de ce mini slow jig !

L’intérêt de pêcher en ultra light slow jigging

* Ensemble casting ou spinning pour l’ultra light slow jigging

Nommé également micro slow jigging, l’ultra light slow jigging est particulièrement intéressant dans les profondeurs peu importantes situées entre 10 et 40 m où des techniques plus lourdes sont inutiles. Il sera possible d’utiliser aussi bien un combo casting qu’un ensemble spinning – chacun présentant des avantages spécifiques. Un moulinet casting donnera une meilleure perception de la touche à la descente et un modèle spinning permettra de lancer plus loin en avant de la dérive – permettant ainsi d’atteindre des fonds plus importants à poids équivalents. Une tresse fine en PE #0.8 à 1.2 (12 à 20 lb) vous permettra de mieux fendre les courants et ainsi de mieux pêcher à la verticale. Un bas de ligne en fluorocarbone de 35 à 45/100 (15 à 25 lb) vous apportera une grande discrétion – un des atouts principaux de cette technique. Dans des fonds peu importants (moins de 15 m), par eaux très claires et avec un Shot Slow Wide de faible grammage (ex : 20 g), il sera possible d’utiliser du 30/100. Certains spécialistes descendent même à du 25/100 pour la traque du bar en finesse mais de tels diamètres demanderont un frein parfaitement réglé, d’excellentes conditions de mer et une bonne expérience.

* Le Shot Slow Wide Hayabusa 20 g a exactement la même taille que ce poisson fourrage recraché par la bonite

L’intérêt d’utiliser des imitations plus petites est bien connu de tous les pêcheurs aux leurres. Elle tient en 3 points : L’intérêt d’utiliser des imitations plus petites est bien connu de tous les pêcheurs aux leurres. Elle tient en 3 points : 

1. Correspondre à de petites proies

*Quand les prédateurs sont focalisés sur de petites proies !

Pêcher avec des petits casting jigs est tout d’abord un réel atout lorsque les carnassiers ciblent les alevins de l’année présents en grand nombre en début de saison. Ils sont alors focalisés sur ces petites proies abondantes si faciles à chasser et peuvent refuser systématiquement une trop grosse imitation. C’est également souvent le cas en Méditerranée où les poissons fourrage sont fréquemment de petite taille (anchois, petites sardines, etc.) Avec sa grande densité, le Shot Slow Wide Hayabusa possède la même taille qu’un petit baitfish même dans des grammages assez élevés pour pêcher à la verticale jusqu’à prés d’une quarantaine de mètres. Jugez plutôt : ce casting jig ne mesure que 6 cm à peine pour 40 g et 7 cm pour le modèle 60 g! De quoi proposer un mini leurre jusqu’à plus de 40 m de profondeur !

2. Décider des poissons méfiants

*Joli bonitou pris au Shot Slow Wide Hayabusa par Nicolas

La forte densité du Shot Slow Wide Hayabusa est également un avantage lors de conditions difficiles rendant les poissons méfiants. Eaux cristallines offrant une grande visibilité (ex : Méditerranée), forte luminosité (ex : été), mer lisse comme un lac, etc. sont autant de facteurs qui font que les prédateurs sont difficiles et peu actifs. Associé à une ligne très fine, un casting jig de petite taille éveillera beaucoup moins la méfiance des carnassiers. Avec la nage hyper erratique du Shot Slow Wide Hayabusa imitant une proie paraissant très affaiblie, c’est une occasion que les prédateurs ne peuvent refuser. Une véritable friandise !

3. Pêcher une plus grande diversité d’espèces

*La prise d’autres espèces agrémente la partie de pêche !

Même si des casting jigs de petites tailles peuvent séduire les plus gros prédateurs, leur avantage est également de permettre la prise d’un grand nombre d’autres espèces tels que les maquereaux, les chinchards (sévereaux), les grondins, les vieilles, etc. Ces petits prédateurs sont des partenaires de jeu très combattifs sur ligne fine et permettront de s’amuser en attente de plus gros carnassiers. Aussitôt libérés, ils rendront les sessions difficiles plus fun. Car l’essentiel dans la pêche est bien après tout de prendre du plaisir !

Slow jigging ultra light : une technique facilement accessible

* Beau combat en ultra light pour Nicolas !

* Les bonites offrent des combats spectaculaires en ultra light !

Le slow jigging ultra light est une technique ultra polyvalente qui vous permettra de toucher touts types de prédateurs. A proximité immédiate du fond, cette animation intéressera toutes les espèces benthiques telles que pagres, vieilles, pageots, grondins, merlus, chapons, etc. En pleine eau, vous pourrez également toucher aussi bien des pélagiques (bonites, sérioles, etc.) que des lieus, des bars, etc.

* Il est nécessaire d’être à la verticale du bateau pour un bon maniement de votre Shot Slow Wide Hayabusa

Comme en slow jigging classique, il sera nécessaire d’être autant que possible à l’aplomb du bateau pour un parfait contrôle de votre leurre. Une bonne solution sera de lancer au devant de votre dérive afin que le jig soit à votre verticale quand vous commencerez l’animation.

* L’animation slow jigging ultra light consiste à alterner jerks longs, jerks courts et phases de redescentes

Comme pour tous les leurres, il faudra éviter de manier votre Shot Slow Wide Hayabusa de façon trop mécanique. Ainsi, l’alternance de différents rythmes donnera une nage plus naturelle à votre leurre et le rendra donc plus efficace. Des jerks courts entrecoupés avec des jerks longs donneront ainsi plus de vie à votre leurre. Les « high pitchs » seront ainsi enchainés sans pause entre chaque tirée. Les « slow pitchs » seront des tirées un peu plus prononcée suivie d’une pause plus longue afin de laisser le temps au jig de bien terminer son embardée latérale. Il faudra pour cela attendre que le leurre repese dans la canne.

* Durant les phases de redescentes, le Shot Slow Wide Hayabusa nage en feuille morte avec un fort rolling très attractif

Pour une animation efficace du Shot Slow Wide Hayabusa, il sera nécessaire de considérer que ce mini slow jig est aussi efficace durant la tirée que lorsqu’il redescend après le jerk. Même s’il peut être court, le temps entre deux tirées est celui ou le Slow Wide effectue son embardée latérale à l’horizontale et commence à recouler en papillonnant. À la moindre rupture de rythme lorsque vous ne ressentez plus le jig repeser dans la canne, cela peut signifier qu’un poisson l’a pris en gueule et qu’il vous soulage de son poids. Un ferrage immédiat sera alors recommandé.

* Bonite prise au Shot Slow Wide Hayabusa

Tout comme avec un slow jig lourd, le Shot Slow Wide pourra être également être animé en long fall. En baissant soudainement la canne sans récupérer de fil, le leurre retombe alors en feuille morte avec un fort rolling. En alternance avec des high pitchs et des slow pitchs, la combinaison de ces animations est hyper efficace ! Il sera possible d’effectuer des remontées sur toute la couche d’eau ou uniquement sur quelques mètres. Il sera vivement recommandé d’être ultra attentif lors des phases de redescentes du Shot Slow Wide Hayabusa car sa nage très papillonnante avec des embardées latérales imprévisibles est ultra attractive. Ici encore, la succession de séries courtes avec d’autres plus longues alterné avec des phases de redescentes vers le fond donnera plus de vie à votre leurre et le rendra ainsi bien plus efficace.